Retour au bercail

décembre 24, 2009

Cela fait plus de sept mois que je n’ai rien posté sur mon blog. Pourtant, l’actualité politico-numérique n’a pas été en reste, avec le vote de l’inepte loi HADOPI, dont les dispositions les plus attentatoires n’ont pourtant pas été censurées par un Conseil constitutionnel affublé de myopie dans ses analyses, les rebondissements autour du « paquet Télécom », le décès soudain du grand activiste numérique Francis Muguet, auquel je tiens à rendre un hommage appuyé car il a su faire entendre au niveau mondial la voix des usagers de l’Internet, ou encore l’attribution du Prix Nobel d’économie 2009 à Elinor Ostrom, pour ses travaux sur l’efficacité de la gestion des biens communs par des communautés d’usagers, qui est le moteur des développements dans la communauté du logiciel libre, entre autres, mais représente surtout une rupture par rapport aux « grrrands théoriciens » néo-féodaux de l’économie, qui ont mené celle du monde dans son état actuel.

Ma longue période d’absence s’explique par une phase intense d’activité professionnelle, conclue le 3 décembre dernier par deux événements concomitants : la soutenance de mon « HDR » (abréviation de « Habilitation à Diriger des Recherches », et non « Habilitation à Digérer les Restes » comme certaines mauvaises langues l’ont insinué – et pour quoi je n’aurais aucunement besoin d’habilitation !), et le vote par les militants de mon investiture sur la liste du Parti Socialiste pour les élections régionales en Aquitaine, derrière Alain Rousset.

Donc, retour au bercail, me revoici actif sur mon blog. J’aurai l’occasion de vous y parler de la campagne électorale à venir, et des actions envisagées dans le domaine du numérique (ma présence sur la liste n’est pas liée à mon amour immodéré du chocolat, dont le point d’entrée en France se situe pourtant en Aquitaine), mais avant tout un peu de « relooking » s’impose, le deuil d’HADOPI devant prendre fin, pour retrouver les couleurs de la vie face aux attaques mortifères que ce gouvernement lance avec un art consommé contre tous les éléments structurants de notre société. J’y reviendrai d’ici peu.

Mais pour le moment, bonnes fêtes à toutes et tous !

Leave a Reply